Les types de pannes

Il n’est pas rare d’être témoin d’une coupure de son lors d’une soirée. Quand on est dans la foule, c’est chiant et démotivant d’être cassé en plein pas de danse (comme le flip-flap bowgie-woogie move style). Mais lorsqu’on est derrière les platines, c’est un moment souvent très long et stressant.

Croyez-moi, si vous mixez régulièrement ça vous arrivera un jour ou l’autre. Je me suis personnellement fait huer 4 ou 5 fois de ma carrière.

Heureusement, la plupart de ces coupures sont de très courtes durées et ne gâchent pas une soirée. Il est même possible d’en tirer avantage ! Nous verrons comment plus loin. Voyons déjà les différentes mésaventures que vous pouvez rencontrer :

Plantage

défaut d’une source sonore

Cela peut être une CDJ qui freeze ou plante. Dans ce cas, plus de son ou un horrible bruit strident ressemblant à de la mauvaise dubstep.

Cela peut aussi être le diamant de la platine vinyle qui vous lâche.

Enfin, votre ordinateur bug et il faut peut-être le redémarrer.

L’erreur humaine

Le DJ appuie accidentellement sur le cue de la mauvaise platine. Cette erreur vient de 2 facteurs : la concentration, l’alcool ou les narcotiques (alcool et autres drogues).

problèmes techniques

le matériel du club

Il peut arriver que le matériel du club crash complètement, c’est à dire qu’il va y avoir un moment d’attente avant de pouvoir relancer la soirée.

Il peut s’agir du crash d’un lecteur CD/platine vinyle, de la table de mixage ou des amplis.

votre matériel

Pour les DJs avec une régie personnelle, sachez que contrairement au matériel du club, il est de votre entière responsabilité d’assurer le fonctionnement irréprochable de votre configuration et d’en assumer les pannes.

Un ordinateur (Mac ou PC), peut planter et mettre 2 minutes à redémarrer. Mais là ou Mac est tout aussi sensible que Windows, c’est au niveau du disque dur : personne n’est à l’abris d’un crash fatal. Si vous prévoyez d’acheter un laptop pour mixer en live, préférez un SSD plutôt qu’un HDD (disque dur standard). car, il faut savoir, que le disque dur (HDD) est de loin l’élément le plus sensible d’un ordinateur.

Comment réagir

Si vous ne pouvez empêcher ce genre d’évènements, vous pouvez vous en prémunir. Je vais vous expliquer dans un premier temps, quelle attitude adopter puis comment se préparer à l’horreur.

Tout d’abord, gardez à l’esprit que vous êtes en pleine prestation. Que le seul responsable au yeux du public, c’est le DJ. Un DJ récolte presque tous les lauriers mais doit assumer aussi tous les aspects négatifs d’une soirée : vous êtes le porte parole en quelques sortes.

Si vous ne deviez retenir qu’une chose de cet article ce serait celle-ci : l’être humain est irrationnel. Il pardonnera facilement aux personnes qu’il apprécie et blâmera celle qu’il déteste pour un même événement, sans aucune objectivité.

Voilà pourquoi il est important de créer une connexion avec un maximum de monde tout au long de la soirée. Quand les gens vous regardent de loin, ils doivent se dirent : « ce mec à l’air trop cool et fun » au lieu de : « quel frimeur ». De cette manière, en cas de plantage ils vous pardonneront plus volontiers : car l’erreur est humaine.

Plantage et petit souci

Voyons d’abord le cas des pannes sans conséquence (reprise du son immédiatement). Il s’agit des pannes les plus courantes.

restez relax et moquez-vous modestement de vous même.

Levez les bras pour communiquer : « oups, c’est ma faute ». Peut importe si c’est le matériel ou vous, les gens s’en foutent de vos excuses. Assumez les conséquences de la situation.

S’il vous est possible de prendre le micro, c’est le moment idéal. Dites une phrase sur un ton d’humour : « Mais ma parole, ce DJ est réellement nul ![pause] Bon… on reprend, vous êtes d’accord ? … Okay… mais est-ce que vous êtes prêt ? [Répétez] PARIS… EST…CE….QUE…VOUS…ETES…PREEEET ?! » Faites participer le public. Lors d’une coupure vous avez le 100% de l’attention de celui-ci (focus) et il sera bien plus facile d’obtenir un feedback de leur part. (Consultez la formation DANCEFLOOR’S RULES pour plus d’info sur le focus)

Sortez un de vos sons d’un CD préparé (voir : les pannes sons – partie 3) et lancez la sauce directement. Il est important de calibrer l’énergie de la track, mais préférez une valeur sûre : un titre du moment ou un gros son qui a déjà fait ses preuves sur votre dancefloor.

Note : dans le cadre d’un warmup, n’essayez pas de jouer avec le public au micro. Contentez-vous de relancer la même track ou la suivante sans en faire davantage.

longue panne

Les longues pannes sont heureusement plus rares. Par contre, elles peuvent ruiner une soirée.

Matériel du club

Lorsque le matériel du club commence à faire des siennes, vous devez savoir comment réagir dans chaque cas. Sachez tout d’abord, qu’aux yeux du public vous êtes le responsable de toute coupure de son, mais pas aux yeux des patrons.

Il y a 3 choses à prévoir AVANT la soirée pour minimiser ce genre d’incident.

  1. Préparez 3 mixes de 1h00 (voir  : les pannes sons – partie 4)
  2. Préparez un CD avec 10 tracks (voir : les pannes sons – partie 3)
  3. Faites connaissance avec le technicien son et demandez-lui s’il y a du spare (matériel de remplacement) pour la DJM et les CDJs

Les 3 mixes vous serviront si l’un des 2 lecteurs cd venaient à lâcher. Prévoyez 2 CDs pour le PeakTime et 1 CD pour un warmup (minimum).

Il est également important de savoir qui gère les pannes matériels. Car, si tout plante et que personne n’est responsable, certains gérants vont remettre la faute sur vous en cas d’incident (car il n’y connaissent probablement rien s’ils n’ont pas de responsable). Aussi, si vous constatez qu’il n’y a pas de technicien juste avant la soirée, prévenez la personne responsable que vous trouvez le pari risqué. Dites lui que vous n’assumez pas les pannes techniques éventuelles (sauf votre matériel).

Lors d’une longue panne, réagissez comme pour une petite panne avec le public. Restez décontracté et souriant (David Guetta dans la vidéo est un très bon exemple. Il le prend avec le sourire et ne panique pas).

Dès que le son revient, envoyez une track avec une montée progressive pour relancer l’ambiance le plus rapidement possible.

panne de votre matériel

Il s’agit de votre matériel. N’appelez pas le technicien si celui-ci plante. C’est votre problème !

Pour contrer à toute éventualité, prévoyez une alternative CD. Aujourd’hui, il est très facile d’avoir 2 clefs USB avec soi « au cas où » le matériel informatique crash.

Nous verrons dans la prochaine partie comment préparer efficacement une alternative en cas de crash informatique.

Le mot de la fin

Gardez en tête que personne n’est à l’abris d’une panne. La bonne nouvelle c’est que si vous y êtes correctement préparé, vous pouvez en tirer profit. Pour ceci, vous devez avoir avec vous 3 choses :

  1. Une alternative (2ème partie)
  2. Un CD tracks Rescue (3ème partie)
  3. Des CD sets Rescues mixes (4ème partie)

Je publierai un article de la série par semaine.

Plein de succès,

Damian Rocks


ABONNE-TOI A MA CHAINE YOUTUBE (je publie plusieurs fois par semaine)
SUIS-MOI SUR FACEBOOK (et pose tes questions)