Pourquoi créer un radio/podcast mix ?

Le podcast ou radio mix vous permet de créer de la valeur pour vos fans. Créer de la valeur est le moyen le plus efficace pour vous faire connaitre et entretenir votre fanbase. La meilleure façon de créer de la valeur c’est la production. Mais revenons à nos moutons.

Contrairement au démo mix qui vendra vos qualités techniques de DJ, le radio/podcast mix permet de vous faire connaitre auprès des amateurs de votre style musical. Créer une fanbase et l’entretenir c’est la clef du succès de tout DJ. Plus votre fanbase sera grande et plus vos liens avec celle-ci seront forts, plus vous aurez de dates et de cachet.

Comment s’y prendre

1. L’identité

En premier lieu, vous devez définir ce que vous voulez offrir comme mixe. Votre set mensuel, bimensuel, hebdomadaire, etc. doit véhiculer une identité. Vous ne pouvez pas mixer de l’electro-house sur le premier volume, de la techno sur le 2ème et du dubstep sur le 3ème. Pensez à vos auditeurs et leur goûts musicaux. S’ils s’abonnent à votre podcast, c’est pour un style qui leur plait.

Si vous souhaitez mixer du dubstep et de la progressive house. Faites 2 podcasts différents (par exemple : Dubstep from Kazantip Vol.1/Vol.2/etc. et ProgressiveIsMassive Vol.1/Vol.2/etc.) . Vous pouvez combiner deux ou trois styles musicaux sur un même podcast. Cependant, cela doit avoir une cohérence et convoyer une identité reconnaissable. Pensez aux podcasts les plus célèbres en Europe comme celui de Sébastien Benett. Vous savez exactement ce que vous allez entendre comme sonorités en vous abonnant à son podcast.

Dès que vous connaissez le contenu de votre mix. Trouvez lui un nom : Dubstep from Kazantip, ProgressiveIsMassive (marque déposée), LessIsMore (Mon podcast), ZeMixx (Joachim Garraud), etc.

2. La recherche

Commencez par créer une nouvelle playlist sur votre lecteur audio préféré. Puis allez puiser dans vos nouveautés du mois (voir article : un système pour gérer vos dossiers de musique) pour en retirer la crème de vos nouvelles tracks. Ajoutez-y vos bootlegs, productions (récentes ou anciennes).

3. Le mixe

Réalisez des mixes longs comme expliqué dans la formation CLUB DJ SKILLS. Vos auditeurs veulent avant tout des mixes cohérents et fluides à écouter dans la voiture ou pendant le job. Cependant, une touche d’originalité et une intro qui accroche sont les bienvenues.

Concernant le temps de mixe, prévoyez une heure de set. Ni plus, ni moins. Les radios sont habituées aux sets d’une heure et les accepteront plus facilement sur leurs ondes. Enfin, la durée maximum sur CD-R standard est de 80 minutes, votre set de 60 minutes s’enregistrera sans problème sur ce support contrairement à un set de 120 minutes.

Au niveau de l’énergie, il faut être beaucoup plus doux dans la progression qu’un démo mix. N’atteignez pas le niveau d’énergie maximum avant 20 minutes de mixe. Puis après 30 minutes, redescendez pour mieux reprendre les 15 dernières minutes. Faites voyager vos auditeurs en alternant les niveaux d’énergie et émotions.

Ableton

Le radio/podcast mix n’est pas là pour faire l’étalage de votre technique DJ. Aussi, personne ne vous en voudra si vos mixes sont réalisés sur Ableton Live. Il s’agit d’un séquenceur dédié au live et à la production. Il est possible de synchroniser à la perfection vos morceaux pour les travailler en temps non réel (pas besoin de transpirer 1h00 à savoir si votre dernier mix va dérailler ou non). Je pense faire une série de formation sur Live d’ici 2013.

Attention : ne réalisez jamais vos démos de cette manière ! Se serait mentir sur vos compétences et le programmateur s’en apercevra certainement.

4. Le jingle

Créez un jingle avec votre nom de scène et une petite phrase du genre : « It’s Damian Rocks music… Can you feel it ? » ou « Retrouvez tous les sons de Damian Rocks sur damianrocksdj.com ».

C’est très facile de nos jours de se procurer un jingle professionnel pour trois fois rien. Rendez-vous sur musicradiocreative.com et commandez votre jingle pour quelques dizaines d’euros avec la voix qui vous plait. Il y a entre 24h et 48h de délai.

L’idéal est de créer un jingle promotionnel : « rendez-vous sur www… » que vous insérez au début et à la fin de votre set et un jingle artistique : « It’s Damian Rocks music… » que vous glissez de temps à autre pendant le mixe (sans en abuser).

Si vous avez de quoi vous enregistrer et une voix qui rend bien, vous pouvez présenter votre podcast et annoncer vos prochaines dates. Si c’est bien fait, cela donnera une identité très forte à votre podcast. Personnellement, je ne m’y risque pas car je parle au micro comme un têtard prématuré.

5. La pochette

On ne le dira jamais assez : soignez votre présentation bordel de m… crotte. Prenons l’exemple d’eBay, la plateforme d’enchère en ligne. Les objets qui se vendent le plus facilement sont ceux avec de belles images (prises par le vendeur et non sur google). Cela donne de la confiance et de la valeur aux biens que vous tentez de distribuer. Un podcast avec une pochette pro attirera l’oeil et donnera envie aux auditeurs de l’écouter. C’est votre vitrine ! Une mauvaise vitrine n’attirera personne. Peut importe la qualité de vos articles.

6. La diffusion

Une fois le contenu et design créés, il vous faut distribuer votre création sur le net. La première chose à faire c’est de vous créer un compte gratuit Soundcloud et Mixcloud et d’y importer vos mixes. Dans les commentaires, rajoutez une phrase type qui redirige vos auditeurs sur votre site internet et pages facebook/twitter. Ajoutez également un lien vers l’abonnement au podcast et surtout : votre playlist. Beaucoup de monde écoutent les mixes d’autres DJs pour trouver des sons : pas de playlist = 2 à 5 fois moins d’écoutes.

Pour diffuser votre podcast, je vous conseille l’excellent service payant Djpod. Pendant, des années j’ai littéralement pété les plombs avec ces podcasts iTunes. Djpod s’occupe de tout le processus de publication.

Postez également le liens mixcloud/soundcloud sur les réseaux sociaux : sur votre mur, celui de vos amis qui l’apprécie et sur le mur des clubs. Visez également les grosses communautés sur la musique électronique. Attention : ne spammez jamais ! C’est très mal vu et contre productif. Assurez-vous d’avoir le droit de publier et ne le faites pas toutes les 2 heures.

Enfin, recherchez des webradios / radios et proposez leur un mixe mensuel. C’est un excellent point à rajouter dans votre bio.

Le mot de la fin

Proposer un mix récurrent demande beaucoup de travail. Avec le temps cela payera presque toujours. Construisez votre fanbase et très vite vous prendrez plaisir à leur offrir du contenu. Vivez votre passion pour la partager avec les autres. Soyez généreux dans la qualité et la quantité et les gens vous le rendront.

Musicalement,

Damian Rocks


ABONNE-TOI A MA CHAINE YOUTUBE (je publie plusieurs fois par semaine)
SUIS-MOI SUR FACEBOOK (et pose tes questions)